Comment choisir son avocat pour divorcer ? Conseils pratiques

Dans une affaire de divorce, il est important de ne pas choisir n’importe quel avocat. Voici les conseils pour choisir le « bon avocat ».

Un avocat spécialisé dans le droit de la famille et le divorce

Le premier conseil que l’on peut vous apporter est le suivant : choisissez un avocat spécialisé dans le droit de la famille et le divorce.

Evitez donc de choisir un avocat que l’on vous a conseillé mais qui n’est pas spécialisé dans le divorce.

 
Besoin d’un avocat spécialiste en divorce ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Du même, évitez de choisir un avocat qui est votre ami. Ce n’est pas toujours la meilleure solution.

La matière juridique est immense et tous les avocats ne peuvent pas traiter de toutes les affaires.

Un bon avocat est un avocat un minimum spécialisé dans le genre d’affaires qui vous concerne.

Bon à savoir : la liste des avocats est disponible dans les Tribunaux de Grande Instance ou auprès de l’Ordre des Avocats.

Les qualités d’un bon avocat : disponibilité, facilité de langage et écoute

Un bon avocat est à l’écoute de son client. Il est possible de se rendre compte de ces qualités lors de la première entrevue. Ses conseils vous semblent-ils justes ?

Vous pose-t-il suffisamment de questions ? Est-il attentif à la particularité de votre cas ?

L’avocat doit aussi être disponible. Ce qui n’est pas le cas de tous les avocats.

Disponible, cela veut dire joignable par téléphone. Si vous appelez votre avocat et que celui-ci ne vous répond pas dans les 48 heures, changez d’avocat.

Votre avocat doit vous tenir régulièrement informé de l’avancée de la procédure de divorce.

Tout le monde n’est pas juriste. Les avocats ont pour devoir de rendre compréhensible une matière, le droit, souvent très complexe.

Un avocat qui ne fait pas preuve d’un minimum de pédagogie, qui ne met pas tout en oeuvre pour vous faire comprendre clairement les enjeux, ce que dit la loi, est à éviter !

Bon à savoir : il est possible à tout moment de la procédure de divorce de changer d’avocat. Sachez néanmoins que le coût d’un changement d’avocat n’est pas négligeable. Vous devrez régler les honoraires du premier avocat avant de changer d’avocat. Il est donc conseillé de prendre son temps pour bien choisir son avocat du premier coup ! Il faut savoir aussi que les litiges entre vous et votre avocat peuvent être portés devant le Bâtonnier de l’Ordre des Avocats auquel votre avocat appartient.

Les honoraires justes

Les honoraires des avocats sont libres. Dans le cas des divorces, les honoraires dépendent du nombre d’heure que l’avocat consacre à votre dossier.

Sauf dans le cas du divorce par consentement mutuel, où parfois l‘avocat pourra vous proposer un forfait.

La loi oblige désormais les avocats à conclure avec leur client une convention d’honoraires. C’est un contrat qui donne une estimation des honoraires que vous aurez à régler.

Gage de transparence, cette convention vous évitera d’avoir de mauvaises surprises !

Attention : les avocats présentent toujours les honoraires hors taxes. Le taux de TVA qui s’applique est de 20%. Pensez donc toujours à rajouter ces 20%.

Il est très difficile de déterminer le montant de ce que devrait être les honoraires justes.

Comptez cependant entre 1 000 et 1 600 euros pour un divorce par consentement mutuel, et entre 2 500 et 3 500 euros pour in divorce contentieux

Besoin des conseils d'un avocat pour divorcer ?

Trouver un Avocat divorce ?