Combien de couples divorcent en France et pourquoi ?

On dénombre aujourd’hui environ 130 000 divorces par an en France.

L’infidélité est la première cause des divorces, mais pas la seule.

Quel est le nombre de divorces en France ?

Le nombre de divorces varie d’une année sur l’autre, mais en moyenne ce sont près de 130 000 divorces qui sont prononcés chaque année. Il y a 1,8 mariages pour 1 divorce.

Sur longue période, le nombre de divorces a considérablement augmenté. Par exemple, il n’y a eu que 44 738 divorces en 1972.

 
Besoin d’un avocat spécialiste en divorce ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Le taux de divortialité est de 10 environ. C’est-à-dire que chaque année 10 couples mariés sur 1000  divorcent (= 1%).

Autre chiffre qui révèle l’importance du divorce en France : près de 45% des mariages finissent par un divorce.

Les hommes divorcés ont en moyenne 42 ans et les femmes divorcées 44 ans.

Conséquence de cela : plus de 1,6 millions d’enfants vivent aujourd’hui dans des familles recomposées. Et plus de 600 000 personnes cohabitent avec les enfants de leur nouveau conjoint. Près de 8% des familles françaises sont des familles recomposées.

Aujourd’hui, plus de la moitié (55% environ) des divorces sont des divorces par consentement mutuel.

Les divorces pour faute diminuent considérablement d’année en année : près de 40% des divorces au début des années 2000, contre un peu moins de 10% aujourd’hui.

Qui choisit le plus souvent de divorcer ?

Ce sont les femmes qui demandent le plus souvent le divorce. Elles sont à l’origine de près de trois quarts des divorces contentieux.

Cela constitue une évolution sociétale considérable. Par le passé, c’était les hommes qui prenaient l’initiative de la majorité des divorces. En partie parce que les femmes, sans activité professionnelle pour la plupart, dépendaient de leur mari.

Autres informations concernant les femmes et le divorce :

  • Près de 70% des femmes qui divorcent exercent une activité professionnelle ;
  • Dans plus de 80% des cas, ce sont les femmes qui obtiennent la garde des enfants ;
  • Dans les deux tiers des cas, la résidence du ménage est attribuée à la femme.

Quelles sont les causes les plus fréquentes du divorcer en France ?

Voici les principales causes du divorce (ces causes ne sont pas exclusives les unes des autres) :

  • L’infidélité, à l’origine d’un tiers des demandes de divorce ;
  • L’égoïsme du partenaire (c’est-à-dire le manque d’affection, de soutien etc.), à l’origine de 22% des demandes de divorce ;
  • Le mauvais caractère, à l’origine de près de 15% des demandes de divorce ;
  • Les comportements abusifs (jalousie notamment), à l’origine de près de 15% des demandes de divorce ;
  • Les désaccords concernant l’avenir, les objectifs poursuivis (maison, enfants, animal domestique…), à l’origine de près de 15% des demandes de divorce ;
  • L’incompatibilité, à l’origine de plus de 10% des demandes de divorce ;
  • L’argent et le travail (perte d’un emploi, dettes…), à l’origine de plus de 10% des demandes de divorce ;
  • Les beaux-parents, en cause dans un peu plus de 10% des demandes de divorce.