Questions fréquentes sur le divorce

Peut-on divorcer sans avocat ? Comment trouver un avocat pour divorcer ? Combien de temps dure la procédure de divorce en moyenne ? Autant de questions que vous vous posez surement et auxquelles ce site tente d’apporter des réponses.

 
Besoin d’un avocat spécialiste en divorce ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Divorcer sans avocat

La réponse est négative. Il n’est pas possible de divorcer en France sans faire appel à un avocat, même dans le cadre du divorce par consentement mutuel. L’avocat est le seul habilité à saisir le juge aux affaires familiales pour une demande de divorce. En revanche, les couples qui divorcent à l’amiable peuvent décider de prendre un avocat commun.

Divorce durée

Le temps de la procédure de divorce dépend du degré de conflictualité entre les époux. Il faut compter au moins six mois de procédure pour les divorces contentieux et plus d’un an si les conflits sont importants. La procédure de divorce par consentement mutuel – par définition non conflictuelle - est de loin la plus rapide (deux mois en moyenne).

Refus de divorcer

Il arrive que l’un des époux refuse de divorcer. En cas de refus de l’un des époux, celui des deux qui veut divorcer a trois possibilités : convaincre son conjoint, l’assigner en divorce pour faute ou bien l’assigner en divorce pour altération définitive du lien conjugal (ce qui suppose que la vie commune ait cessé depuis au moins deux ans).

Annulation mariage et divorce différence

Le juge civil, sur saisine, peut annuler le mariage si des motifs d’invalidité sont reconnus. Un mariage est invalide lorsqu’il ne respecte pas les dispositions du Code civil (mariage d’un mineur, mariage forcé, polygamie etc.). Un mariage annulé est réputé n’avoir jamais eu lieu. Le divorce quant à lui met un terme au mariage, sans le déclarer nul et non avenue.

Trouver avocat divorce

La France compte près de 60 000 avocats. Ce n’est donc pas l’offre qui manque. Pour trouver un avocat, plusieurs possibilités existent : le bouche-à-oreille, internet, l’annuaire, les listes officielles disponibles dans les tribunaux ou les mairies. Mais il ne suffit pas de trouver un avocat, encore faut-il trouver le bon avocat (spécialiste du droit de la famille, à l’écoute, pas trop cher…).