Le testament mystique

Il arrive parfois, lorsque l’on réfléchit à sa succession, qu’on hésite à faire un choix entre les différents types de testament existants : testament olographe, testament mystique ou encore testament authentique ?

En cas de doute, il est utile d’étudier les avantages et les inconvénients de chaque type de testament : cela permet de se décider plus facilement pour l’un ou pour l’autre.

Nous allons ici vous parler du testament mystique, de ses caractéristiques, de ses atouts et de ses inconvénients.

Si vous décidez finalement que c’est bien le type de testament qu’il vous faut, n’hésitez pas à vous tourner vers un avocat spécialisé pour plus d’informations.   

 
Besoin d’un avocat en succession ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Qu’est-ce qu’un testament mystique ?

Les articles 976 et suivants du Code civil établissent les différentes conditions du testament mystique.

Le testament mystique est un document écrit par le testateur même ou par un tiers et remis sous enveloppe cachetée et scellée, - devant témoins -, à un notaire. Le testateur y détermine la répartition de ses biens entre les héritiers, et ce de manière claire et précise.

Les volontés et dispositions inscrites dans le testament mystique doivent rester secrètes et donc inconnues des héritiers jusqu’au décès du testateur.

Une fois le testament entre ses mains, le notaire remet au testateur un acte de suscription ou procès-verbal de remise.

Le contenu du testament n’est révélé que lors de l’ouverture du document après le décès du testateur.

Bon à savoir : le document mystique n’est plus très courant de nos jours car beaucoup lui préfèrent le testament olographe et le testament authentique.

Comment rédiger un testament mystique ?

Un testament mystique peut être écrit à l’ordinateur ou à la main, contrairement au testament olographe qui est nécessairement manuscrit.

Le testament mystique doit comporter quelques mentions indispensables à sa validité : la date de rédaction, les informations d’état-civil du testateur ainsi que celles des bénéficiaires, et la signature du testateur.

Les formules utilisées par le testateur doivent être les plus claires et simples possibles : « je lègue (désignation du bien) à (désignation du bénéficiaire) » etc.

Remarque : le testateur peut aussi émettre des volontés relatives à ses funérailles dans le testament mystique.

Avantages et inconvénients d’un testament mystique

Le testament mystique a un avantage évident et c’est celui du secret qui le caractérise : personne, - pas même le notaire – n’en connait son contenu.

Cet avantage du testament mystique peut se transformer en inconvénient si le document contient des dispositions contraires à la loi (notamment concernant les héritiers réservataires). Le testament mystique peut alors être contesté et invalidé.

Le testament mystique est néanmoins un document à valeur sûre, généralement conservé chez un notaire, ce qui évite tout risque de perte ou de destruction. Il est de plus, enregistré au Fichier Central de Disposition de Dernières Volontés).

Attention ! Le testament mystique, qui exige des démarches notariales, a un certain coût.

Avant de vous lancer dans la rédaction d’un testament mystique, n’hésitez pas à consulter un avocat qui vous guidera sur les étapes à suivre.