Appel d'urgence en cas de violence conjugale

Voici une liste de tous les numéros d’urgence à connaître en cas de violences conjugales.

Le 3919 : le numéro dédié aux violences conjugales

Géré par la « Fédération nationale solidarité femmes » et soutenu par le Ministère en charge des droits des femmes, le numéro 3919 est le numéro national de référence destiné aux femmes victimes de violences conjugales.

Le 3919 « Violences femmes info » est un numéro gratuit. Il est accessible de 9h à 22h du lundi au vendredi et de 9h à 18h le samedi et le dimanche.

 
Besoin d’un avocat - violence conjugale ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Attention : il s’agit d’un numéro d’écoute national anonyme, et non d’un numéro d’appel d’urgence. Les numéros d’appel d’urgence sont listés ci-dessous.

Ce numéro permet aux femmes (ou aux hommes…) victimes de violences conjugales de se confier sur leurs souffrances et leur situation.

Les interlocuteurs sont des professionnels à votre écoute et bienveillants.

Ils vous apportent des informations sur les démarches possibles, sur la manière de gérer votre situation, sur le rôle des intervenants sociaux et des associations de lutte contre les violences conjugales etc.

En clair, si vous êtes désemparé(e), c’est LE numéro que vous devez composer.

Les autres numéros de téléphone à connaître

Le 3919 n’est pas un numéro d’appel d’urgence.

Dans les situations d’urgence, il faut appeler la Police ou la Gendarmerie (au 17 ou au 112). Le 112 est le numéro d’urgence valable dans toute l’Union européenne. Les appels sont gratuits dans les deux cas.

Voici une liste de numéros pouvant être utiles en cas de violences conjugales :

SOS Viols : 0 800 05 95 95. Numéro gratuit et anonyme, disponible du lundi au vendredi de 10h à 19h.

08 Victimes : 08 842 846 37. Prix d’un appel local, numéro disponible tous les jours de 9h à 21h. Il s’adresse à toutes les victimes, dont les victimes d’agression sexuelle.

SOS Violences Familiales : 01 44 73 01 27. Attention : ce numéro s’adresse aux auteurs de violences conjugales, et non pas aux victimes.