Les coûts de l'auto entreprise

Le régime des auto-entrepreneurs se caractérise  par une très grande simplicité et par la faiblesse de ses coûts, aussi bien financiers qu’administratifs. Seule ombre au tableau : la TVA sur les achats et les investissements n’est pas récupérable. Cela peut poser problème, pour les activités commerciales notamment.

L’URSSAF et les auto-entrepreneurs

Tous les auto entrepreneurs dépendent du RSI et doivent payer des cotisations sociales URSSAF.

Attention à ne pas confondre RSI et URSSAF : le RSI est l’organisme qui gère les prestations sociales, tandis que l’URSSAF est l’organisme qui a pour fonction de calculer et de collecter les cotisations sociales. RSI et URSSAF sont complémentaires et sont tous deux obligatoires.

 
Besoin d’un avocat en création d'entreprise Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Si votre activité d’auto entrepreneur est une activité libérale, c’est l’URSSAF qui fait également office de CFE et centralise vos formalités administratives. Pour en savoir plus sur le rôle d’un centre de formalités des entreprises, lire la fiche « Centre de formalités des entreprises ».

Pour en savoir plus sur l’URSSAF pour les auto entrepreneurs, lire la fiche « URSSAF auto entrepreneur ».

Auto entrepreneur et TVA

Les auto entrepreneurs n’ont en principe pas de TVA. On parle de « franchise de TVA ». Concrètement, si vous êtes auto entrepreneur :

1/ Vous n’intégrez pas dans votre prix le montant de la TVA. Vous vendez des services ou des prestations HT.

2/ Comme vous ne recevez pas de TVA, vous n’avez pas non plus à en reverser à l’Etat. Vous n’avez donc aucunes déclarations de TVA à remplir.

3/ Contrepartie de cet avantage de la franchise de TVA : vous ne pouvez pas déduire la TVA sur vos investissements et plus généralement sur vos achats. Vous payez vos achats TTC, contrairement aux entreprises classiques.

A noter : on voit clairement que cette franchise de TVA peut poser problèmes aux auto entrepreneurs qui ont une activité commerciale et à ceux qui, plus généralement, ont beaucoup d’achats professionnels.

Sachez qu’il est possible de renoncer à la franchise de TVA tout en conservant les bénéfices du régime d’auto entrepreneur. Pour en savoir plus, lire la fiche « Auto entrepreneur TVA ».

Régime social auto entrepreneur

Le régime social de l’auto entrepreneur porte un nom : on parle de régime micro-social simplifié.

Ce régime social des auto entrepreneurs se caractérise en effet par sa très grande simplicité : vous vous acquittez tous les mois ou tous les trois mois de vos cotisations sociales en fonction de la périodicité de vos déclarations d’activité.

Vos charges sociales sont calculées en fonction de votre chiffre d’affaires, sur la base d’un taux forfaitaire qui varie selon la nature de votre activité. Conséquence de ce mécanisme : vous ne payez aucunes charges sociales si vous n’avez pas de chiffre d’affaires.

Pour en savoir plus sur le régime social des auto entrepreneurs, les taux forfaitaires et le dispositif de l’ACCRE, lire les fiches « Régime social et régime fiscal auto entrepreneur » et « Aide ACCRE ».