Créer son entreprise à l'étranger : avantages et inconvénients

De plus en plus d’entrepreneurs sont attirés par l’appel du large et souhaitent créer leur entreprise à l’étranger. Est-ce facile ? Comment faire ? Voici quelques informations et conseils sur le sujet.

Comment créer une entreprise à l’étranger ?

Avant toutes choses, vous devez choisir le pays dans lequel créer votre entreprise. Vous trouverez à la fin de cette fiche une liste des meilleurs pays pour entreprendre.

Ce choix est difficile car il faut prendre en compte un grand nombre de facteurs : cadre juridique, cadre fiscal, caractéristiques du marché intérieur et habitudes de consommation locales, marché de l’emploi, perspectives de développement, climat (ça compte !) etc.

Une fois que vous avez fait votre choix, informez-vous en profondeur sur le pays : réglementation en matière de création d’entreprise, réglementation fiscale, droit du travail local, culture, langues, état de l’économie locale, état des différents marchés etc.

 
Besoin d’un avocat en création d'entreprise Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Attention : les démarches pour créer une entreprise à l’étranger varient d’un pays à l’autre.

N’hésitez pas à vous entrer en contact avec UBIFRANCE pour demander des conseils. Les agences UBIFRANCE sont conçues spécialement pour accompagner le développement international des entreprises françaises. C’est un interlocuteur privilégié pour bien mener votre projet de création d'entreprise.

Les CFE  - Centres de formalités des entreprises - peuvent aussi vous conseiller.

Il est très utile, et même parfois indispensable dans certains pays, d’avoir un partenaire local. Celui-ci jouera le rôle d’interface entre vous et l’environnement économique, politique et administratif du pays visé. Connaissant bien la culture local, et notamment la culture d’entreprise, ce partenaire pourra vous aiguiller dans votre projet.

Conseil : rendez-vous dans le pays que vous avez choisi pour « tâter le terrain ». Cela vous permettra de vous familiariser avec le pays, ses institutions et la culture locale. Vous pourrez aussi rencontrer des personnes sur place qui pourront devenir vos partenaires.

Exercer en France après avoir créé une société à l’étranger

Deux cas de figure peuvent se présenter :

1/ Vous décidez de fermer votre entreprise à l’étranger ou de la revendre pour retourner exercer en France.

2/ Vous créez une société à l’étranger mais souhaitez vivre et exercer en France. C’est tout à fait possible, mais vous devrez confier la gestion de votre société à une personne locale.

Remarque : dans les deux cas, il n’y a pas d’impossibilité en soi, mais les modalités varient d’un pays à l’autre. Si vous confiez la gestion de votre société à l’étranger à un tiers, vous devrez vous assurez de la fiabilité de ce tiers et faire des voyages réguliers sur place pour contrôler le bon déroulement de l’activité de votre société.

Comment financer une création d’entreprise à l’étranger 

En général, il faut déjà avoir un bon capital pour pouvoir s’installer à l’étranger. Vous devez savoir que les conditions de prêts des succursales des banques françaises à l’étranger sont souvent très drastiques.

Certaines aides existent pour permettre aux entrepreneurs de développer leur projet de création d’entreprise à l’international. Il s’agit le plus souvent d’aides non financières (conseil, accompagnement logistique…). Les aides financières sont quasiment inexistantes.

Voici les organismes principaux de conseil et d’accompagnement : DREE, UBIFRANCE, Partenariat France, PEE (postes d’expansion économique), Centre Français de Commerce Extérieur (CFCE) et Chambres de Commerce à l’étranger (CCIFE).

La Compagnie Française d’Assurance pour le Commerce Extérieur (COFACE) a pour mission de couvrir les risques financiers liés au développement international.

Au niveau européen, les Fonds structurels européens (FSE) accordent des aides financières aux entreprises françaises souhaitant s’implanter dans un pays de l’Union européenne.

ACCRE et création d’entreprise à l’étranger

L’ACCRE ou l’ARCE sont des aides destinées aux personnes souhaitant créer ou reprendre une entreprise en France. Vous ne pouvez donc pas bénéficier de ces aides si vous implantez votre entreprise à l’étranger.  

Les meilleurs pays pour entreprendre

En stock, la moitié des entreprises françaises situées à l’étranger le sont dans les pays d’Europe de l’Ouest. En flux, on constate que de plus en plus d’entreprises françaises se tournent vers les pays d’Asie du Sud-Est et en Europe de l’Est. Plus généralement, les pays émergents suscitent de plus en plus d’intérêt.

Plusieurs études ont été publiées sur le thème de l’attractivité des pays étrangers. Les critères privilégiés pris en compte sont la qualité de l’environnement économique, l’état de la réglementation sociale, fiscale, la facilité des démarches administratives etc. Selon l’étude « Doing Business » (Banque mondiale), les pays les attractifs pour la création d’entreprise sont les suivants :

  1. Singapour
  2. Nouvelle-Zélande
  3. Hong-Kong
  4. Danemark
  5. Corée du Sud
  6. Norvège
  7. Etats-Unis
  8. Royaume-Uni

Evidemment, il n’y a pas de pays plus attractifs en soi : tout dépend de votre projet et de l’activité que vous souhaitez développer à l’étranger.