Comment faire et que mettre dans une facture auto entrepreneur ?

Si vous êtes auto entrepreneur, vous devez obligatoirement établir régulièrement des factures pour vous faire régler. Pensez à conserver toutes vos factures : elles vous seront demandées en cas de contrôle fiscal. N’oubliez pas non plus les mentions obligatoires !

Auto entrepreneur : le rôle de la facture et comment la faire ?

Tout auto entrepreneur doit connaître les règles de base de la facturation. Sans facture, pas de chiffre d’affaires, pas de revenus !

Le rôle d’une facture est simple : il vous permet de toucher l’argent correspondant au travail que vous avez réalisé.

Votre client vous réglera du montant de la facture que vous lui enverrez, dans un délai encadré par la loi.

Vous ne pouvez pas vous faire payer sans avoir au préalable établi et transmis à votre client une facture.

 
Besoin d’un avocat pour auto entrepreneurUn avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

La facture peut être établie à n’importe quel moment du mois. Pas besoin d’attendre la fin du mois pour envoyer votre facture, sauf si vous fournissez des prestations de service régulières à un même client. Dans ces cas-là, vous pouvez établir une facture à la fin de chaque mois récapitulant les travaux réalisés pendant la période et leur montant.

Attention : lorsque vous rédigez une facture, vous devez  respecter certaines règles, et notamment faire apparaître toutes les mentions obligatoires (voir ci-dessous).

Les factures sont des pièces comptables très importantes qui doivent obligatoirement être conservées à la fois par le client et par l’auto entrepreneur.

Un conseil, si vous êtes auto entrepreneur : imprimez toutes vos factures au fur et à mesure et conservez-les précieusement, dans un classeur par exemple.

En cas de contrôle fiscal, elles vous seront demandées. 

Auto entrepreneur : quelle est la TVA et comment la calculer ?

Si vous êtes auto entrepreneur, la TVA ne doit pas figurer sur vos factures. Vous dépendez en effet du régime fiscal de la micro entreprise et êtes donc affranchi de TVA.

A la différence des factures classiques, les factures des auto entrepreneurs ne comportent pas de différence entre le Hors Taxe (HT) et le Toutes taxes comprises (TTC). La facture d’un auto entrepreneur est donc HT.

La franchise de TVA est une des mentions obligatoires les plus importantes devant être présente sur les factures d’auto entrepreneurs (voir plus bas).

Pour aller plus loin et mieux comprendre le rôle de la TVA, lire la fiche « Auto entrepreneur TVA ».

Auto entrepreneur : quelles les mentions légales ?

Vos factures doivent comporter un certain nombre de mentions dites obligatoires. L’oubli d’une mention obligatoire est passible de pénalités en cas de contrôle.

Liste des mentions obligatoires pour les factures d’auto entrepreneurs :

1/ L’identité de l’auto entrepreneur : nom, adresse + nom commercial si vous en avez un.

2/ Le numéro de SIREN et la mention « Dispensé d’immatriculation au registre du commerce et sociétés et au répertoire des métiers ». Si vous êtes immatriculé, précisez le nom de la ville d’immatriculation. Par exemple : RCS de Paris.

3/ Le numéro de la facture. Exemple : facture n°59. Vous êtes libre de choisir le système de numérotation que vous souhaitez, à condition qu’il reste clair.

4/ La date d’émission de la facture. La facture doit être émise si possible au moment de la livraison du bien ou du service. Si la date d’émission de la facture est différente de la date de livraison du service ou du bien, vous devez préciser la date de livraison.

5/ L’identité du client : nom et adresse. Préciser la forme juridique si le client est une entreprise. Préciser le numéro de SIREN n’est pas obligatoire.

6/ Désignation des biens ou des services vendus : vous devez indiquer pour chaque produit ou service leur nature, leur quantité et leur prix unitaire. C’est la partie centrale de la facture : à chaque type de produits ou de services doit correspondre une ligne.

7/ Prix à payer : il correspond au montant (HT par définition) de la facture.

8/ Franchise de TVA. Vous devez faire figurer sur votre facture la mention suivante : « TVA non applicable, art 293B du CGI ».

9/ Date limite de paiement.

10/ Les pénalités de retard. Vous êtes libre de déterminer le montant des pénalités. Si vous ne mentionnez aucunes pénalités de retard, c’est le taux légal qui s’applique.

11/ Les conditions d’escompte pour paiement anticipé. Si vous ne proposez pas d’escompte, indiquez « Pas d’escompte pour règlement anticipé ».

Quels logiciels utiliser ?

Il existe un grand nombre de logiciels de facturation destinés aux auto entrepreneurs. Certains de ces logiciels sont accessibles en ligne sans installation préalable, d’autres doivent être installés. Certains sont gratuits, d’autres payants.

Le logiciel le plus complet est sans doute le logiciel Ciel Autoentrepreneur. Ce logiciel est gratuit et peut être installé sur PC ou sur Mac.

Le logiciel EBP Autoentrepreneur Pratic est également réputé, mais payant (69 euros). Citons également :

  • Solegis Autoentrepreneur (gratuit ou 20 euros pour la version pro)
  • Memsoft Gestion Commerciale Oxygène (gratuit)
  • Gestan (payant).

Parmi les logiciels disponibles en ligne sans installation :

  • Autoentreprenons.fr
  • MyAE.fr
  • Myfacture.com
  • MonAE.fr