Projet création entreprise : bien le penser et bien le formuler

Avant de lancer votre entreprise, vous devez bien réfléchir à votre projet et bien le définir. C’est le préalable indispensable pour éviter d’aller dans le mur et vous prémunir des déconvenues.

Pour réaliser cette première étape, vous devrez mener une étude de marché et rédiger un business plan. Ces deux documents sont essentiels pour concrétiser votre projet et démarrer votre activité indépendante.

L’idée du projet de création d’entreprise et l’étude de marché

Avant de vous lancer, vous devez bien définir votre activité et étudier le marché. Si vous créez une entreprise en sautant cette étape, vous êtes mal a priori parti. L’étude de marché est comme son nom l’indique une étude qui a pour fonction d’analyser le marché sur lequel vous souhaitez vous positionner.

 
Besoin d’un avocat en création d'entreprise Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

L’étude de marché s’intéresse aux deux pôles de votre marché :

  • L’offre : l’état de la concurrence, les produits ou services vendus par les concurrents, les prix pratiqués etc.
  • La demande : l’état de la demande. Existe-t-il une demande pour les biens ou services que vous souhaitez vendre ?

L’étude de marché permet de savoir où l’on va et d’affiner le projet de création d’entreprise. Projet de création d’entreprise et étude de marché vont de pair. L’étude de marché vous permet de prendre conscience de la faisabilité commerciale de votre projet.

En travaillant sérieusement sur votre projet d’entreprise et sur l’étude de marché, vous réduisez considérablement les risques d’échec.

Bon à savoir : de nombreuses études de marchés déjà faites sont disponibles gratuitement. N’hésitez pas à les consulter.

Le business plan

Le business plan est un document capital, malheureusement souvent négligé par les créateurs d’entreprise.

Un business plan a deux objectifs principaux (un objectif interne et un objectif externe) :

1/ S’assurer de la faisabilité du projet d’un point de vue comptable et financier. Il s’agit de chiffrer le projet, de transformer une idée en chiffres, en s’appuyant sur des hypothèses réalistes. Un business plan comprend toujours un plan de financement.

2/ Convaincre les apporteurs de capitaux, et en premier lieu les banques, de la crédibilité du projet afin d’obtenir des financements. En ce sens, le business plan est un document de communication.

L’objet social de l'entreprise : comment le choisir ?

L’objet social de l'entreprise doit être défini dans les statuts de la société. C’est un élément à la fois obligatoire et central des statuts. L’objet social détermine la nature des activités que l’entreprise exercera.

Il est impossible d’exercer une activité qui n’est pas comprise dans l’objet social. D’où l’intérêt de choisir un objet social assez large afin de ne pas être trop limité. Attention, l’objet social ne doit pas non plus être trop vague, du genre « opération commerciale » !

Bon à savoir : si vous comptez exercer plusieurs activités, vous devez définir une activité principale et des activités secondaires.

Mieux vaut bien réfléchir avant de rédiger l’objet social. Changer d’objet social est une procédure qui a un coût.

La dénomination sociale et le nom commercial de l'entreprise

Dénomination sociale de l'entreprise et nom commercial de l'entreprise sont souvent confondus. Et pour cause, la plupart du temps la dénomination sociale et le nom commercial sont identiques.

Pourtant les deux notions doivent être distinguées.

Une société est une personne morale. Comme toute personne, elle a un nom. Ce nom, c’est la dénomination sociale. La dénomination sociale, c’est le nom légal et juridique de votre société.

Le nom commercial, c’est le nom qui sert à identifier votre entreprise aux yeux de vos clients, et plus généralement du public (fournisseurs…). Le nom commercial a, comme son nom l’indique, une fonction commerciale.

La dénomination sociale est obligatoire. Elle doit apparaître sur les statuts et sur tous les actes juridiques de votre entreprise. En revanche, libre à vous de choisir ou non un nom commercial.

Remarque : en pratique, on utilise souvent le même nom pour le nom commercial et la dénomination sociale.