Carte de séjour visiteur

La carte de séjour visiteur permet de séjourner en France mais n’autorise pas à travailler. Elle est valable un an maximum et peut être renouvelée. Son obtention est soumise à plusieurs conditions. La carte de séjour visiteur est payante.

Carte de séjour visiteur : à quoi sert-elle ?

La carte de séjour visiteur est une carte de séjour temporaire qui permet à un étranger de venir en France dans le cadre d’une visite. Pour en savoir plus sur les différentes cartes de séjour temporaires, lire la fiche « Carte de séjour temporaire ».

La carte de séjour visiteur, par définition, n’autorise pas son titulaire à travailler. Il est interdit de travailler en France avec une carte de séjour visiteur.

La durée de validité d’une carte de séjour visiteur est d’un an au maximum. Elle peut être renouvelée.

 
Besoin d’un avocat spécialiste en divorce ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Demande de carte de séjour visiteur : qui est concerné ?

La carte de séjour visiteur concerne uniquement les étrangers non-européens. Si vous êtes ressortissant d’un pays membre de l’Union européenne ou de l’EEE, vous n’avez pas besoin de carte de séjour temporaire visiteur pour séjourner en France.

Si vous êtes Algérien, vous recevrez un certificat de résidence « visiteur » d’un an en lieu et place de la carte de séjour temporaire visiteur.

La carte de séjour temporaire « visiteur » peut être délivrée à titre de première carte de séjour ou dans le cadre du renouvellement d’un visa long séjour valant titre de séjour. Pour en savoir plus, lire la fiche « Visa long séjour ».

Carte de séjour visiteur : les conditions

Pour faire une demande de carte de séjour visiteur, vous devez vous engager à ne pas travailler en France et disposer de ressources suffisantes pour pouvoir séjourner en France de manière autonome, sans avoir besoin d’aides publiques.

Concrètement, si vous êtes une personne seule, vous devez avoir des revenus mensuels au moins égaux au SMIC (1 145, 28 euros en 2016). Le calcul est réalisé sur l’année. Ces ressources peuvent provenir de ressources propres (pensions, recettes, etc.) ou de ressources familiales.

L’administration, dans le cadre de votre demande de carte de séjour visiteur, vérifiera également que vos conditions de logement sur le sol français sont satisfaisantes.

 
Besoin d’un avocat spécialiste en divorce ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Carte de séjour visiteur : la procédure et les pièces à fournir

Pour demander une carte de séjour visiteur, vous devez vous adresser à la préfecture ou à la sous préfecture. Il y a deux cas de figure. Soit vous n’avez pas de visa long séjour valant titre de séjour visiteur, soit vous en avez un.

Si vous n’en avez pas, voici les pièces à fournir dans votre dossier de demande :

  • Vos informations d’état civil.
  • Votre passeport.
  • Le visa mention « carte de séjour à solliciter dans les deux mois suivant l’arrivée ».
  • Les justificatifs relatifs à vos ressources financières.
  • Une lettre dans laquelle vous vous engagez à ne pas travailler en France.
  • Un justificatif de domicile.
  • Trois photographies d’identité.

Si vous êtes titulaire d’un visa long séjour valant titre de séjour visiteur, vous devez fournir les pièces suivantes :

  • Votre visa long séjour.
  • Les informations relatives à votre état civil.
  • Les justificatifs concernant vos ressources financières.
  • Une lettre dans laquelle vous vous engagez à ne pas travailler en France.
  • Un justificatif de domicile.
  • Trois photographies d’identité.

Demande de carte de séjour visiteur : combien ça coûte ?

La carte de séjour visiteur n’est pas gratuite. Le montant doit être réglé par timbres fiscaux. Vous ne payez que si votre demande de carte de séjour visiteur est acceptée.

Le prix de la carte de séjour visiteur est de 260 euros.

Si vous sollicitez le renouvellement de votre visa long séjour valant titre de séjour visiteur, le prix est de 106 euros.