Titre de séjour salarié

Un titre de séjour salarié est une carte de séjour qui permet à un étranger non-européen de venir travailler en France temporairement. Il est obtenu à la suite d’un visa de long séjour valant titre de séjour « salarié ».

Titre de séjour salarié : qui est concerné ?

Le titre de séjour salarié concerne les étrangers non-européens qui souhaitent venir travailler en France pour une durée déterminée. Si vous êtes de nationalité algérienne, un dispositif particulier s’applique (la carte de résidence un an). Vous êtes donc dispensé du titre de séjour salarié.

Le titre de séjour « salarié » permet à son titulaire de travailler en France pour une durée supérieure à 12 mois. A la différence du titre de séjour « travailleur temporaire » qui permet quant à lui de travailler en France entre 3 et 12 mois.

Les ressortissants européens et suisses ne sont pas concernés par le titre de séjour « salarié ».

 
Besoin d’un avocat spécialiste en divorce ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Titre de séjour salarié : les conditions et le visa long séjour

Pour qu’un étranger obtienne un titre de séjour salarié, il faut que son employeur en France prouve à l’administration qu’il n’a pas réussi à recruter sur le marché du travail français. En revanche, cette preuve n’est pas obligatoire si l’emploi concerné fait partie des métiers « en tension ».

Pour obtenir un titre de séjour salarié, l’étranger doit déjà avoir obtenu une autorisation de travail. C’est à l’employeur qu’il revient de faire les démarches pour obtenir l’autorisation de travail de l’étranger qu’il souhaite embaucher.

Si, en tant qu’étranger, vous obtenez grâce à votre employeur en France l’autorisation de travail, vous recevrez dans votre pays de résidence un visa de long séjour valant titre de séjour. Ce visa vous permettra de venir en France et d’y travailler pendant un an. C’est seulement au terme de la première année de travail en France que vous recevrez un titre de séjour salarié.

Pour en savoir plus sur le visa long séjour valant titre de séjour (VLS-TS), lire la fiche visa long séjour. Le visa long séjour que vous obtiendrez portera une des deux mentions suivantes :

  • « Travailleur temporaire » si votre contrat de travail a une durée inférieure à un an.
  • « Salarié » si votre contrat de travail a une durée supérieure à un an.

Lors de votre rendez-vous auprès de l’OFII, vous serez invité à signer un contrat d’accueil et d’intégration. Ce contrat est obligatoire pour obtenir le visa. Pour en savoir plus, lire la fiche « Contrat d’accueil et d’intégration ». L’OFII organisera aussi une visite médicale obligatoire dans un délai de trois mois suite à votre arrivée sur le territoire français.

Bon à savoir : pour que votre famille vous accompagne en France, elle doit demander un visa long séjour valant titre de séjour mention « visiteur » ou une carte de séjour « vie privée et familiale » (procédure de regroupement familial).

 
Besoin d’un avocat spécialiste en divorce ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Titre de séjour salarié : comment l’obtenir ?

Au terme de la durée de validité de votre visa long séjour valant titre de séjour, vous devez faire des démarches à la préfecture ou à la sous-préfecture de votre domicile pour obtenir un titre de séjour « salarié ».

Vous devez occuper un emploi ou être indemnisé par Pôle Emploi (si vous êtes au chômage) au moment de votre demande pour recevoir le titre de séjour salarié.

La demande de titre de séjour salarié doit être faite dans les deux mois qui précèdent l’expiration de votre visa long séjour. Pendant la durée de la procédure, vous recevrez un récépissé vous autorisant à travailler.

Voici la liste des pièces à fournir pour obtenir un titre de séjour salarié :

  • Votre visa long séjour valant titre de séjour (VLS-TS) arrivant à échéance.
  • Les informations concernant votre état civil (les documents doivent être traduits en Français).
  • Un justificatif de domicile récent (de moins de trois mois).
  • Trois photographies d’identité.

Le coût du titre de séjour salarié est de 106 euros. La durée de validité du titre de séjour « salarié » est d’un an. Le titre de séjour peut être renouvelé.