Arrêt maladie payé et arrêt maladie non payé

Quelle que soit la maladie qui vous oblige à cesser temporairement votre travail, vous pouvez percevoir des indemnités journalières. Découvrez leurs modes de paiement et de calcul, selon les cas.

Arrêt maladie : combien est-on payé ?

L’indemnité journalière de maladie (IJ) est calculée à partir de vos trois derniers mois de salaire brut. C’est à partir de ces derniers que sont calculés par la suite votre salaire journalier. Une fois celui-ci obtenu, vous calculez votre IJ.

Exemple : vous gagnez 2 500 € brut / mois.

1 - Déterminez votre salaire journalier : somme des salaires de référence / 91.25. Il est alors de 82.91 € brut, soit [(3 x 2 500 €) / 91.25].

2 - Calculez votre IJ : 

Cas 1 : si vous avez moins de 3 enfants, vous aurez 82.91 € x 50 % = 41.45 € d’IJ brut.

À noter que votre IJ, quels que soient votre salaire, ne doit pas dépasser 43.13 € brut.

 
Besoin d’un avocat en droit du travail ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Cas 2 : si vous avez plus de 3 enfants, vous percevrez la même IJ que dans le cas 1 jusqu’au 31è jour de votre arrêt de travail

Après cette date, votre IJ est portée à 66.66 % du salaire journalier. Ce qui donne 52.27 € d’IJ brut, soit (82.91 € x 66.66 %). Et le plafond d’IJ est fixé à 57.50 € brut. 

A savoir : sur ces indemnités, vous avez à déduire le CRDS, la CSG. Elles sont soumises à l’impôt sur le revenu.

Arrêt maladie : comment est-on payé ?

Vous commencez à toucher votre IJ à partir du 4è jour d’arrêt de travail. C’est-à-dire, durant les 3 jours de délai de carence, vous ne percevez rien. Vos IJ sont versées par la CPAM tous les 14 jours, et ce, pour chaque jour calendaire d’arrêt. Un relevé accompagne ce versement. 

Il est possible de cumuler vos IJ avec l’un des éléments suivant :

  • Indemnités de congés payés ;
  • Pension d’invalidité ou de vieillesse ;
  • Salaire (en cas de maintien de salaire par votre employeur pendant l’interruption de travail). Dans ce cas, c'est vous, employeur, qui percevez les IJ de votre salarié

Les arrêts maladie non payés

Un arrêt maladie est non payé, s’il ne remplit pas les conditions suivantes :

  • Pour une interruption de moins de 6 mois, vous devez avoir cumulé 150 heures de travail dans les 3 mois qui précèdent l’arrêt.
  • Pour une interruption au-delà de 6 mois, vous devez avoir effectué 800 heures de travail durant les 12 mois avant l’arrêt. À cela s’ajoute, une immatriculation en tant qu’assuré social à la CPAM sur la même période.