Arrêt maladie et salaire : tout comprendre

"Tout travail mérite salaire" dit l'adage. Inversement et en toute logique, lorsque le salarié ne travaille pas pour cause de maladie, l'on pourrait penser qu'il ne perçoit pas de rémunération.

Or une prise en charge existe et permet au salarié de bénéficier de l'intégralité ou d'une partie de sa rémunération lorsqu'il est malade.

L'arrêt maladie est-il payé ?

Si vous tombez malade et que vous êtes dans l'impossibilité de vous rendre à votre travail, votre employeur n'a normalement pas de rémunération à vous verser.

En effet, le versement du salaire est la contrepartie de l'exécution d'un travail. Toutefois, votre contrat de travail ou la convention collective de votre entreprise peut prévoir le maintien intégral ou en partie de votre salaire

 
Besoin d’un avocat en droit du travail ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Arrêt maladie : qui paye ?

Votre employeur peut vous verser tout ou une partie de votre salaire lorsque vous êtes en arrêt de travail si votre contrat de travail ou la convention collective de votre entreprise prévoit un maintien de salaire.

D'autre part, la sécurité sociale peut vous verser une allocation sous forme d'indemnité journalière de maladie sous certaines conditions :

  • Vous devez avoir travaillé au moins 150 heures au cours des 3 derniers mois civils précédant l'arrêt maladie
  • Ou vous avez perçu une rémunération au moins égale à 1015 fois le SMIC horaire au cours des 6 derniers mois précédant l'arrêt maladie. 

Si vous respectez ces conditions, vous serez admis au bénéfice du versement d'une allocation journalière durant 6 mois

Pour continuer à recevoir l'indemnité journalière au-delà de 6 mois d'arrêt maladie vous devrez justifier de : 

  • 12 mois d'immatriculation à l'assurance maladie
  • Avoir travaillé au moins 600 heures au cours des 12 mois civils précédant l'arrêt maladie ou avoir perçu au moins 2030 le SMIC horaire au cours des 12 mois précédant l'arrêt. 

Comment calculer la perte de salaire pendant l'arrêt maladie ?

Lorsque vous êtes en arrêt maladie, vous ne percevez pas votre salaire intégralement. 

Un délai de carence de 3 jours ne vous donne droit à aucune rémunération (sauf convention collective plus favorable).
Votre caisse de sécurité sociale vous verse une indemnité égale à 50 % de votre salaire journalier de base.

De plus, l'indemnité journalière de sécurité sociale ne peut pas dépasser un certain montant : 

  • Si vous avez 1 ou 2 enfants à charge : 43.13€ du 4ème au 360ème jour d'arrêt 
  • Si vous avez + de 2 enfants à charge : 43.13€ du 4ème au 30ème jour d'arrêt puis 57.50€ du 31ème au 360ème jour d'arrêt.

Maintien de salaire arrêt maladie 

Votre convention collective ou votre contrat de travail peut prévoir des conditions plus favorables lors d'un arrêt maladie. Il peut s'agir d'un maintien de salaire intégral ou en partie.

Vous pouvez ainsi bénéficier d'indemnités complémentaires de la part de votre employeur. Ces indemnités vous seront versées si :

  • Vous cumulez au moins 1 an d'ancienneté à la date de l'arrêt de travail
  • Vous transmettez sous 48 H votre certificat médical à votre employeur
  • Vous êtes indemnisé par la sécurité sociale
  • Vous êtes soigné en France

Mutuelle : le complément de salaire en arrêt maladie

Pour pallier à la réduction de salaire pendant un arrêt maladie, certaines mutuelles proposent le versement d'une allocation complémentaire permettant de garantir 100% du salaire.

De plus, cette allocation peut être versée pendant 3 ans à partir de la date d'arrêt de travail.