Arrêt maladie et sortie : quels sont vos droits ?

En matière de réglementation de droit de sortie durant un arrêt maladie, les choses sont très simples et très claires. Droit accordé ou non, heures de sorties autorisées, droit de sortie le week-end, exceptions et dérogations : tout est strictement encadré.

Les sorties autorisées en cas d'arrêt maladie

Le droit de sortie est défini dans l'article R323-11-3 du Code de la Sécurité Sociale.

Il existe 4 cas possibles : soit les sorties sont limitées aux heures classiquement définies et qui sont précisées dans les paragraphes suivants, soit elles sont étendues à une plage horaire plus large, soit elles sont libres. Le dernier cas représente les situations où les sorties ne sont pas autorisées. 

 
Besoin d’un avocat en droit du travail ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Qui décide des heures de sorties en cas d'arrêt maladie ?

Les seules personnes qui soient habilitées à autoriser ou non le droit de sortie durant un arrêt de travail sont le médecin traitantson remplaçant ou un spécialiste consulté (que ce soit dans le cadre d'un parcours coordonné ou pour les spécialistes qui sont consultables directement).

Ils sont à même de définir si votre maladie est compatible avec la possibilité de sortir du domicile ou impose une stricte convalescence à l'intérieur.

Toutefois le corps médical dispose, pour aider à la prise de décision, de référentiels et de clés qui indiquent ce qui est préconisé en la matière pour une pathologie définie.

Ce n'est cependant qu'un cadre qui se doit d'être adapté à chaque situation particulière. 

Restriction de sortie en cas d'arrêt maladie

En cas de maladie contagieuse, la sortie est d'emblée interdite, cela va de soi. Pour les autres cas, le droit de sortie est accordé dans la mesure où il permet d'une façon ou d'une autre d'améliorer l'état de santé du malade

Quoi qu'il en soit, même si le droit de sortie est accordé, le patient doit être présent à son domicile entre 9 h et 11 h et entre 14h et 16 h

En cas de soins médicaux ou de consultation durant les jours d'arrêt, cette restriction devient caduque, mais uniquement pour ces visites.

Il convient donc de le signaler afin de ne pas être contrôlé à ce moment précis. A ce sujet, il faut savoir qu'un contrôle de la présence du malade à son domicile, en dehors des heures de sortie, peut être effectué par la Sécurité Sociale.

Ce contrôle, réalisé par un agent mandaté, peut avoir pour initiative une demande de l'employeur de la personne en arrêt, mais tout aussi bien un contrôle à initiative de l'assurance maladie. 

Dans le cas de dépression par exemple, ou dans d'autres cas exceptionnels, les heures de sortie peuvent être modifiées pour être plus larges.

Il faut toutefois que le praticien mentionne sur la feuille d'arrêt les raisons de cette décision. Cela peut aller jusqu'à la possibilité d'avoir des sorties entièrement libres. 

Enfin, toute sortie du département doit faire l'objet d'une demande spécifique auprès de l'assurance maladie, qui jugera de sa recevabilité.

A noter : le médecin peut mentionner la nécessité de quitter le département pour des raisons physiques (nécessité de se trouver en climat plus sec, plus chaud...) ou morales (nécessité par exemple de s'éloigner de son lieu de travail pour éviter un harcèlement ou des visites intempestives, éloignement d'un contexte favorable à une dépression). Dans ce cas il n'est pas nécessaire de faire une demande à chaque fois que c'est le cas.

Arrêt maladie : sortie le weekend

Le week-end ne fait pas exception au droit de sortie, la samedi et le dimanche sont à ce titre considérés comme des jours normaux.

Il est donc impératif sauf mention de sorties libres, d'être présent à son domicile de 9 h à 11 h et de 14h à 16 h.