Un contrat de travail adapté pour chaque métiers

Lors de l'embauche d'un dirigeant, d'un cadre ou d'un employé, un contrat de travail et établi et il est signé par les deux parties (l'employeur et le salarié).

Il doit obligatoirement préciser plusieurs points (le salaire, le temps de travail, la période d'essai) et il doit comporter certaines mentions obligatoires.

En cas de litige (licenciement, sanction, mise à pied), il sera étudié avec attention par le juge, car il précise les conditions de travail du salarié.

Contrat de travail de cadre

Le contrat de travail de cadre doit indiquer la durée de la période d'essai du cadre. Il mentionne également les conditions de son renouvellement éventuel.

Si celle-ci ne figure pas sur le contrat de travail, l'employeur ne devra pas l'imposer à son collaborateur. Généralement, en France, sa durée est de quatre mois et elle peut être renouvelée une ou deux fois, suivant les conventions collectives en vigueur.

 
Besoin d’un avocat - contrat de travail ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Le temps de travail doit également être précisé dans ce document et l'on distingue deux cas de figure.

S'il s'agit d'un cadre autonome ou d'un dirigeant, il n'existe aucune durée légale de travail, car le salarié peut organiser son activité professionnelle comme il l'entend.

S'il s'agit d'un cadre intégré, la durée de travail est de 35 heures

Le contrat de travail précise également la classification du cadre, qui est déterminée en fonction des diplômes qu'il possède. Cette classification implique un salaire minimum obligatoire, qui est appelé « le fixe » en règle générale.

Contrat de travail d'assistant maternel

Le contrat de travail d'assistant maternel est un document écrit, qui est signé par les deux parties. Il s'agit d'un contrat de travail spécifique.

Il indique le numéro de l'agrément de l'assistant maternel, les caractéristiques de son assurance responsabilité civile professionnelle (compagnie, numéro de la police, risques couverts, franchises éventuelles), le nom et l'âge de l'enfant (ou de la fratrie), la nature du contrat (à durée déterminée ou indéterminée), la date d'effet et la durée de la période d'essai, le temps de travail et les horaires habituels, le jour de repos, la rémunération, la durée du préavis

Contrat d'aide à domicile

Tout comme le contrat de travail et métiers d'assistant maternel, le contrat d'aide à domicile doit préciser plusieurs points sous peine de nullité.

Généralement, il s'agit d'un contrat à durée indéterminée comportant des mentions obligatoires, comme la fonction du salarié, le lieu de travail où il va exercer ses missions, la durée hebdomadaire du travail, la rémunération et le montant des congés payés, la période d'essai et le délai du préavis.

Pour un emploi d'une durée inférieure (ou égale) à 8 heures hebdomadaires, il n'y a pas besoin de rédiger une document écrit.

Contrat de travail dans la restauration

Il existe de nombreux métiers différents dans ce secteur d'activité (cuisinier, serveur, manager, commis de cuisine, employé de salle, sommelier, chef de rang, maître d'hôtel).

Par exemple, le contrat de travail et métiers d'un serveur va prévoir les mentions habituelles (date d'embauche, fonctions exercées, lieu de travail, durée et période d'essai, les fonctions exercées, les horaires et les temps de repos, la rémunération et les cas de rupture du contrat).

Il mentionnera également une clause de mobilité, de tenue vestimentaire (port d'un uniforme pour le service) et d'exclusivité.

Contrat de travail de baby-sitter

Dans ce métier où les demandes sont ponctuelles (souvent inférieures à quatre heures hebdomadaires), le contrat de travail de la baby-sitter (qui est appelée aussi l'employée familiale) est souvent verbal.

Lorsqu'il est écrit, il doit préciser le motif de l'embauche (par exemple la garde et la surveillance d'un enfant), la date de début et de fin de contrat, les clauses de son renouvellement éventuel, le lieu de travail, la durée de la période d'essai (s'il y a lieu), la convention collective applicable en l'espèce, la rémunération proposée et les coordonnées de la caisse primaire d'assurance maladie et de la caisse de prévoyance.

Il s'agit d'un contrat de travail et métiers bien particulier.