Temps complet : ce qu'il faut savoir sur ce type de contrat

Le contrat de travail à temps complet est la forme la plus classique de tous les contrats de travail.

Il est à noter que si vous ne signez pas de contrat avec un employeur, il est automatiquement présumé être un contrat de travail à durée indéterminée et à temps complet.

En France, le temps complet désigne la durée légale fixée par la loi qui est de 35 heures.

Dans le cadre d’un contrat oral, votre premier bulletin de salaire représente la preuve de l’engagement et le point de départ de votre contrat de travail à temps complet, et indéterminé.

 
Besoin d’un avocat - contrat de travail ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Le contrat à temps complet : avantages et inconvénients

Dans l’approche des avantages et des inconvénients, il faut différencier le temps complet dans le cadre d’un CDI et le temps complet dans le contexte d’un CDD. Ils ne sont pas les mêmes.

Dans le cadre d’un CDI, les avantages sont nombreux. En effet, travailler dans une entreprise à temps complet vous apporte une connaissance et une maitrise de l’outil de travail important.

Le contrat à durée indéterminée à temps complet représente le cadre le plus intéressant à intégrer. Il offre une certaine garantie de l’emploi, des possibilités de recours en cas de litige et un salaire complet.

Il vous protège bien dans une situation de licenciement abusif et peut vous donner les moyens de faire un procès à un employeur.

À l’inverse, il peut être plus difficile à rompre, car il entraîne des procédures complexes et vous devez présenter des motifs valables de ruptures de contrat.

Les autres avantages sont conséquents dans le cadre d’un CDI à temps complet, vous avez la possibilité d’envisager une évolution de carrière, prétendre à avoir accès à des stages à l’intérieur de l’entreprise pour la promotion professionnelle.

À temps complet, en tant que salarié, vous pouvez développer vos savoir-faire et prouver vos qualités et votre potentiel.

Votre salaire est maintenu en cas de maladie ou de maternité, vous profitez de la progression des salaires et de l’ancienneté. En cas de licenciement, le salarié est mieux protégé.

Dans le cadre d’un CDD à temps complet, une limite de temps est fixée pour la fin du contrat de travail et il est donc moins sécurisant.

Dans l’hypothèse d’un licenciement, il n’y a pas de procédure à gérer, les recours sont moindres.

Un avantage, vous pouvez recevoir l’indemnité de fin de contrat.

Les inconvénients sont plus nombreux : situation précaire, renouvellements des contrats rares, il vous est plus difficile de requalifier un CDD à temps complet en CDI à temps complet.

Quelles sont les limites d’heures imposées par le contrat de travail à temps complet ?

Les limites d’heures travaillées sont fixées par la loi à 35 heures hebdomadaires, ceci dit des accords de branche prévoient parfois des durées différentes.

Le temps de travail peut être aménagé par des conventions collectives au sein d'une entreprise, mais elles doivent respecter la limite de 35 heures maximum hebdomadaire, en moyenne sur une année.

Au-delà de cette durée légale, votre entreprise peut vous demander de faire des heures supplémentaires, ces heures-là sont calculées et majorées en plus sur votre bulletin de salaire.

Elles ne peuvent pas aller au-delà de 2 heures maximum par jour. 

À l’inverse, si votre employeur rencontre des difficultés passagères, il peut vous imposer de travailler moins que la durée légale du temps de travail et cela rentre alors dans le cadre du chômage partiel.

Peut-on avoir 2 contrats de travail à temps complet en même temps ?

Il est impossible de cumuler deux contrats de travail à temps complet puisque la loi française interdit à un salarié de travailler plus de 10 heures par jour, et 48 heures par semaine.

En France, lorsque l’on dépasse la durée légale de temps de travail, on risque d’être immédiatement licencié.

Si l’inspection du travail vous contrôle, vous risquez de perdre vos deux emplois et vous devez payer de plus, une amende pénale.

À quelle condition un contrat de travail à temps partiel peut-il être requalifié en contrat de travail à temps complet

Lorsque votre employeur vous demande de travailler même temporairement au-delà de vos heures de temps partiel, c'est-à-dire dans la durée légale des 35 heures, vous pouvez revendiquer légitimement que votre contrat de travail soit requalifié en contrat de travail à temps complet (jurisprudence de la Cour de cassation).

Dans de nombreux autres cas de contrats de travail à temps partiel, si l’employeur omet de préciser la durée minimale annuelle de temps de travail ou leurs répartitions, le contrat de travail peut alors être requalifié en contrat à temps complet.