Se faire licencier : avantages et inconvénients

Même si vous aimez votre travail, il se peut qu’un jour vous le quittiez pour diverses raisons. Stress, litiges entre collègues, harcèlement… tout cela pourrait vous conduire à changer d’emploi.

Dans ce cas, une des solutions peut être de se faire licencier. Comme les autres modes de rupture du contrat de travail, le licenciement présente aussi des avantages et des inconvénients. Il présente notamment l’avantage d’avoir accès au chômage.

 
Besoin d’un avocat pour un licenciement ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Comment se faire licencier ?

La démission est souvent utilisée par les salariés quand ils veulent quitter leur travail. Cependant, ce mode de rupture de contrat de travail ne vous permet pas de jouir de mêmes avantages qu'un licenciement.

Sachez que se faire licencier n’est pas une faute aux yeux du Code du travail. Cela dit, votre employeur n’est pas en droit de vous attaquer en justice, surtout si vous n’avez commis aucune faute grave au sein de l’entreprise.

Il existe deux méthodes pour se faire licencier : l’accord à l’amiable et l’abandon de poste. 

Remarque : si vous voulez quitter votre travail, parlez-en à votre employeur. Sachez que la loi autorise les deux parties à rompre le contrat d’un commun accord.

Cela vous permet également d’éviter les litiges qui pourraient naître de cette rupture. En termes d’accord amiable, vous et votre employeur pouvez signer un contrat de transaction qui règlera les conséquences financières du licenciement.

Cette méthode pourrait aussi être utilisée dans le cas d'un licenciement économique

L'abandon de poste est une autre méthode que vous pouvez utiliser pour vous faire licencier rapidement. C’est d’ailleurs une solution très prisée des salariés quand ils ne veulent plus travailler.

Dans le cas d’une période d’essai, d’un contrat à durée déterminée ou d’un contrat temporaire, la rupture unilatérale est autorisée. Ainsi, vous pouvez quitter l’entreprise à la suite d’un simple coup de tête.

Cependant, l’abandon de poste constitue une faute grave en matière de contrat de travail sans détermination de durée. À cet effet, il est un motif valable pour votre licenciement.

L’inconvénient de cette méthode est que si jamais votre employeur n’envisage pas de vous licencier, vous serez tout simplement mis en congé non payé.

Conseil : le mieux serait donc de rompre le contrat à l’amiable. 

Les avantages de se faire licencier

Se faire licencier vous permet de bénéficier des indemnités de chômage, ce qui n’est pas le cas pour une démission..

L’allocation chômage est considérée comme une mesure d’accompagnement permettant de faciliter votre retour au travail. Lorsque vous trouverez un autre emploi, il est fort probable que votre recruteur cherche à obtenir des avis avant de vous embaucher.

Il pourrait demander à votre ancien employeur si vous avez été un bon salarié. Et si vous avez choisi l’abandon de poste, votre ancien employeur pourrait divulguer par exemple les erreurs que vous avez commises au sein de son entreprise.

Sachez que certains employeurs n’hésitent pas à mentionner des choses négatives à propos de leurs anciens salariés ce qui pourrait leur nuire.

Les inconvénients de se faire licencier

Se faire licencier pourrait être bénéfique, mais n’oubliez surtout pas que cela présente aussi des risques.

Si vous souhaitez vous faire licencier alors que vous êtes en conflit avec votre patron, vous risquerez de ne pas percevoir l’allocation de chômage. Cela peut aussi causer des préjudices sur votre réputation professionnelle.

Gardez toujours en tête que votre ancien employeur pourrait être contacté par votre futur patron. Pour ne pas être considéré comme une personne indésirable, pensez à vous informer avant de vous faire licencier.

A savoir : vous pouvez demander des conseils auprès d’un délégué syndical ou d’un avocat spécialiste du droit de travail. Ces derniers sont en mesure de trouver des solutions adéquates vous permettant de quitter votre emploi en toute sérénité.