Acheter en viager : les pour et les contre

Pour l’acquéreur, acheter en viager comporte des avantages évidents, mais aussi plusieurs inconvénients. Pour être certain de ne pas faire d’erreur lors de votre investissement, vous devez connaître aussi bien les « pour » que les « contre » du viager. Voici la liste des avantages et inconvénients de l’achat en viager.

Avantages de l’achat en viager

Acquérir un bien immobilier en viager comporte plusieurs avantages. Pour en savoir plus sur le fonctionnement du viager, lire la fiche « Viager ».

Premier avantage, qui concerne surtout le viager occupé : le prix d’un bien immobilier en viager est moins élevé que le prix du marché. Acquérir un appartement ou une maison en viager permet d’obtenir une décote sur les prix du marché immobilier. Cet avantage est encore plus vrai pour le viager occupé. Pour en savoir plus sur ce type de viager immobilier, lire la fiche « Viager occupé ».

Deuxième avantage : le viager permet d’acquérir un bien immobilier sans devoir faire un prêt immobilier et sans avoir à verser d’un coup une somme importante. En viager, on peut acquérir un bien sans un grand capital de départ.

 
Besoin d’un avocat spécialiste en divorce ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

En effet, le montant du capital versé au comptant à la signature du contrat (le « bouquet ») est largement inférieur au prix du bien. Qui dit absence de prêt immobilier dit aussi absence d’intérêts. Pour en savoir plus sur le prêt immobilier, lire la fiche « Prêt immobilier ».

Bon à savoir : le montant du « bouquet » ne peut pas être supérieur à 30% de la valeur vénale du bien immobilier.

Troisième avantage, qui concerne uniquement le viager occupé : vous n’avez pas à vous occuper de l’entretien du bien immobilier. Le vendeur continue d’occuper la maison ou l’appartement, s’acquitte de la taxe d’habitation, des charges et des travaux (sauf les gros travaux). Dans le « viager libre », vous pouvez jouir du bien immobilier dès la signature du contrat.

Quatrième avantage, concernant le viager occupé : vous pouvez revendre le bien immobilier acquis en viager à tout moment.

Inconvénients de l’achat en viager

L’achat en viager n’a pas que des avantages. Il est important d’avoir l’esprit les quelques inconvénients de cette forme de transaction immobilière.

Le premier inconvénient est lié au risque d’aléa. Le prix final d’un bien immobilier acheté en viager dépend de la durée de vie du vendeur. Plus le vendeur vit longtemps, plus le prix grimpe. Pour rappel : dans le cadre d’un viager, vous devez verser tous les mois (ou tous les trimestres) une rente au vendeur ou « crédirentier ». C’est la « rente viagère ». L’achat en viager est un pari sur l’espérance de vie du vendeur.

Conseil : Pour éviter d’avoir à payer une rente viagère pendant votre retraite, il est conseillé d’acquérir un bien en viager à une personne âgée d’au moins une génération de plus que vous.

 
Besoin d’un avocat spécialiste en divorce ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Deuxième inconvénient, qui ne concerne que le « viager occupé » : vous ne pouvez pas résider dans le bien immobilier avant le décès du vendeur. A fortiori, vous ne pouvez pas le louer à un tiers.

Attention : le viager occupé n’est pas adapté si vous souhaitez acheter une résidence principale.

Troisième inconvénient : vous devez vous acquitter de la taxe foncière et des « gros travaux » (au sens de l’article 606 du Code civil). Cet inconvénient est à relativiser dans la mesure où il n’est pas spécifique au viager immobilier.

Quatrième inconvénient : si vous ne souscrivez pas une assurance-décès et que vous décédez avant le vendeur, la charge de la rente sera transférée à vos héritiers. En achetant en viager sans assurance, vous risquez de faire peser un poids sur vos héritiers.