Assurance habitation et sinistre

L’assurance habitation garantit contre les risques liés à l’occupation d’un logement : dégâts des eaux, cambriolage, vol ou encore incendie. Voici la liste des sinistres que peut couvrir une assurance habitation.

Assurance habitation : les sinistres courants

Précisons pour commencer que seule l’assurance multirisque habitation présente de larges garanties contre les sinistres. L’assurance responsabilité civile ne couvre que les dommages causés aux tiers. Pour en savoir plus, lire les fiches « Assurance multirisque habitation » et « Assurance responsabilité civile ».

Bon à savoir : si vous ne souscrivez qu’une assurance responsabilité civile, vos biens personnels ne sont pas couverts. En revanche, les biens appartenant au propriétaire sont indemnisés (le propriétaire, du point de vue du locataire, est assimilable à un tiers).

 
Besoin d’un avocat spécialiste en divorce ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Les sinistres dits « courants » font référence à tous les petits accidents de la vie courante : vitre cassée, bris d‘objet, etc. Les sinistres courants causés aux tiers sont couverts par l’assurance responsabilité civile.

Les sinistres courants endommageant vos biens sont quant à eux couverts par l’assurance habitation multirisque. En revanche, il est très rare qu’une assurance multirisque couvre les dommages que vous vous causez à vous-même.

Bon à savoir : pour être couvert pour un maximum de sinistres courants, vous pouvez souscrire la garantie contre les accidents de la vie (GAV).

En cas de sinistre courant, vous devez envoyer une déclaration de sinistre à votre assurance habitation dans les cinq jours. Une expertise peut être diligentée, mais elle n’est pas systématique.

Assurance habitation : cambriolage

Vous devez avoir souscrit une assurance habitation multirisque pour être couvert en cas de cambriolage ou de vol sur vos biens. En cas de cambriolage dans votre logement, vous devez contacter les forces de l’ordre (commissariat ou gendarmerie) et porter plainte.

Dans un second temps, vous devrez contacter votre assurance en lui transférant le dépôt de plainte dans un délai de 2 jours. Votre contrat d’assurance habitation énumère les types de vols pour lesquels vous êtes couvert.

Bon à savoir : les vols ou cambriolages commis par des membres de la famille ou avec leur complicité ne sont pas couverts par l’assurance habitation. Idem pour les objets volés dans la cave, dans le garage, dans le jardin ou dans les parties communes (en copropriété).

Une expertise sera effectuée sous la direction de l’assurance. Celle-ci évaluera l’étendue du cambriolage afin de déterminer le montant de l’indemnisation.

 
Besoin d’un avocat spécialiste en divorce ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Assurance habitation : dégâts des eaux

Si vous êtes locataire, l’assurance dégâts des eaux est obligatoire. Si vous êtes victime d’un dégât des eaux (fuite, inondation, infiltration, rupture de canalisation, etc.), vous devez contacter l’assurance habitation dans un délai de 5 jours par courrier recommandé en joignant un constat amiable.

Bon à savoir : vous pouvez vous procurer des exemplaires de constat amiable auprès de votre assureur. Le constat amiable a pour objectif de décrire le lieu, la nature et les circonstances du sinistre. Vous devez obligatoirement établir un constat amiable, même s’il n’y a pas de tiers concerné par le sinistre.

Vous devez aussi vérifier que vous êtes couvert contre le sinistre, en relisant votre contrat d’assurance habitation. Les assurances habitation ne couvrent pas tous les types de dégâts des eaux.

Une expertise peut être diligentée par l’assureur, mais ce n’est pas systématique (surtout pour les petits dégâts des eaux).

Assurance habitation : incendie ou explosion

La garantie contre le risque d’incendie ou d’explosion est obligatoire si vous êtes locataire. Si vous êtes victime d’un sinistre de ce type, vous devez commencer par prévenir votre assureur dans un délai de 5 jours suite à l’incendie ou à l’explosion.

Précisez dans votre courrier (envoyé de préférence en recommandé), votre nom, votre prénom, le numéro de votre contrat, la date du sinistre. Vous devez également décrire de manière concise la nature et l’étendue des dégâts.

Vous aurez le droit à une indemnisation de la part de l’assurance même si vous n’aviez pas de détecteur de fumée dans votre logement.

Dans le cas d’un sinistre incendie ou explosion, l’expertise est obligatoire. Vous devez donc conserver tous les éléments de preuve et plus largement tous les éléments attestant de l’ampleur du sinistre. Pensez à prendre des photos de votre logement sinistré.

Attention : vous devez impérativement contacter votre assureur pour lui demander si vous êtes autorisé à procéder à des travaux de remise en l’état avant l’expertise.