Assurance multirisque habitation : les biens et les dommages assurables

L’assurance multirisque habitation est l’assurance la plus complète. Elle permet de couvrir un très grand nombre de dommages dont vous pouvez être victime. L’assurance multirisque habitation est facultative, contrairement à l’assurance responsabilité civile qui est obligatoire.

Assurance multirisque habitation : définition

L’assurance multirisque habitation est la formule d’assurance habitation la plus complète dans la mesure où elle couvre un grand nombre de risques, de biens et de personnes. Pour en savoir plus sur l’assurance habitation en général, lire la fiche « Assurance habitation ».

L’assurance multirisque habitation n’est pas obligatoire. Seule l’assurance responsabilité civile l’est. Pour en savoir plus sur l’assurance responsabilité civile, lire la fiche « Assurance responsabilité civile ».

L’assurance multirisque habitation concerne les personnes qui occupent le logement, c’est-à-dire les locataires ou les propriétaires. Si vous êtes propriétaire d’un logement que vous louez, lire la fiche « Assurance appartement ».

 
Besoin d’un avocat spécialiste en divorce ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

 

Assurance multirisque habitation : les risques couverts

L’assurance multirisque habitation couvre de nombreux risques (d’où son nom : « multirisque »). Voici les principaux risques couverts par cette formule d’assurance habitation :

Le risque incendie. L’incendie peut être déclenché par le feu, par une explosion, par la foudre, etc. L’assurance couvre non seulement les dommages causés par le feu mais aussi ceux provoqués par les tentatives d’extinction. Important : vous ne serez pas automatiquement couvert si le feu est imputable à un défaut d’entretien.

Le risque de dégâts des eaux.  L’assurance couvre aussi bien les dommages causés par l’eau à l’intérieur de votre logement que ceux causés à vos voisins. L’assurance peut jouer en cas de fuite d’eau, de rupture des canalisations, de débordements ou d’infiltrations. Attention : l’assurance ne prend pas en charge le coût de remplacement des installations.

Le risque de vol ou de cambriolage. Vous devrez apporter des preuves du vol pour être indemnisé par l’assurance. Cette garantie est parfois optionnelle.

Le risque de grêle, de neige, de tempête, de vent. L’assurance multirisque habitation prend aussi en charge les risques climatiques (à ne pas confondre avec les catastrophes naturelles).

Le risque de bris de glace. L’assurance couvre vos fenêtres, vos miroirs, vos vitres, etc.

Le risque de catastrophe naturelle (inondations, tremblements de terre, etc.). La garantie de ce risque ne jouera que si l’Etat déclare l’état de catastrophe naturelle.

L’assurance multirisque habitation peut couvrir d’autres risques. Cela dépend :

  • Des assureurs.
  • Des garanties optionnelles que vous souscrivez. Exemple de garantie optionnelle : la protection juridique ou les frais de relogement. Pour en savoir plus sur la protection juridique, lire la fiche « Protection juridique ».
 
Besoin d’un avocat spécialiste en divorce ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Assurance multirisque habitation : les personnes couvertes

L’assurance responsabilité civile ne couvre que les dommages causés aux tiers (à vos voisins par exemple). L’assurance multirisque habitation quant à elle couvre non seulement les dommages causés aux tiers, mais aussi ceux dont vous êtes victime.

L’assurance multirisque habitation couvre vos biens personnels, c’est-à-dire vos meubles, vos vêtements, vos équipements électroménagers, vos objets de valeur et vos aménagements (peinture, baignoire, papier peint, etc.).

Pour résumer : l’assurance multirisque habitation couvre non seulement plus de sinistres ou de dommages, mais aussi plus de personnes.

Attention : la garantie de responsabilité civile n’est pas toujours incluse dans l’assurance multirisque habitation. Elle peut être optionnelle.

Assurance multirisque habitation : combien ça coûte ?

Il est difficile de répondre à cette question dans la mesure où le coût dépend à la fois de la valeur de vos biens, de la nature de votre logement, de la taille du foyer et de la zone géographique.

Le coût varie aussi en fonction des assureurs et des garanties optionnelles que vous choisissez. Plus votre assurance comporte de garanties optionnelles, plus elle coûte chère.

Une chose est sure : une assurance multirisque habitation coûte toujours plus cher qu’une simple assurance responsabilité civile.