Construire sa maison soi-même : tout comprendre

Construire sa maison soi-même est un projet ambitieux et de longue haleine. Pour éviter les échecs et les mauvaises surprises, vous devez vous bien vous y préparer, connaître la réglementation et les aspects juridiques, le coût, les avantages et les risques. Voici un dossier complet sur l’auto-construction.

Construire sa maison soi-même : les règles à respecter et les formalités

Le fait de construire sa maison soi-même porte un nom : on parle d’auto-construction. Quelles sont les règles de l’auto-construction ? Faut-il faire des démarches administratives pour créer sa maison soi-même ?

La réponse à toutes ces questions que vous pouvez vous poser est assez simple : en France, il n’existe pas de règles légales spécifiques à l’auto-construction. Vous êtes libre dans votre manière de construire votre maison.

 
Besoin d’un avocat spécialiste en divorce ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Par contre, comme tous les travaux de construction, l’auto-construction peut nécessiter des autorisations administratives : permis de construire, déclaration préalable, permis d’aménager. Pour en savoir plus sur ces autorisations, lire les fiches « Permis de construire » et Permis d’aménager ».

Dans presque tous les cas, construire sa maison soi-même nécessite l’obtention d’un permis de construire. Avant de construire vous-même votre maison, vous devez donc solliciter un permis de construire auprès de votre mairie. Toute la démarche est expliquée dans la fiche « Demande de permis de construire ». Suite au dépôt de votre dossier de permis de construire, la mairie vous donnera une réponse dans les deux mois (ou de trois mois si votre construction inclut des démolitions).

Pour connaître la liste des constructions ne réclamant pas de permis de construire, lire la fiche « Construction sans permis de construire ».

Vous ne pourrez débuter les travaux de construction de votre maison qu’une fois avoir obtenu le permis de construire.

Très important : si vous modifiez de manière importante votre projet immobilier après avoir obtenu le permis de construire, vous devrez demander un nouveau permis de construire.

Bon à savoir : pendant l’instruction de votre demande de permis de construire, un extrait de celui-ci sera affiché en mairie. Vos voisins peuvent prendre connaissance de votre demande et contester votre permis de construire par recours administratif ou recours contentieux.

Construire sa maison soi-même : suivre les étapes dans l’ordre

Construire sa maison soi-même est un projet à ne pas prendre à la légère. Pour éviter les mauvaises surprises ou les échecs, vous devez suivre toutes les étapes dans l’ordre.

Dans un premier temps, vous devez faire le point sur vos compétences et les qualités  requises pour construire sa maison soi-même. Construire sa maison soi-même suppose plusieurs capacités et notamment être capable de diriger un chantier de A à Z et de coordonner des équipes. Si ce n’est pas le cas, vous devrez sans doute faire appel à un architecte ou à un autre professionnel de la construction.

Vous devez aussi vous informer sur les avantages et les risques de l’auto-construction, pour ne pas courir aux devants de désillusions. Plus généralement, informez-vous au maximum sur internet des contraintes et des modalités propres à l’auto-construction.

Ensuite, vous devez être capable de budgétiser votre projet. Beaucoup de maisons restent inachevées pendant de longues années à cause d’une absence de budgétisation précise au départ. Votre budget doit inclure plusieurs coûts : ceux des travaux, de la main d’œuvre, des matériaux, du raccordement aux réseaux (eau et électricité) ou encore de l’aménagement des intérieurs. Mais aussi le coût du terrain, si vous ne l’avez pas encore acheté.

 
Besoin d’un avocat spécialiste en divorce ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Si vous n’avez pas de terrain, vous devez commencer par en acquérir un. Vous devez prendre le temps de bien choisir votre terrain. Renseignez-vous en même sur les différentes réglementations. Notamment sur les démarches liées au permis de construire, comme cela vient d’être évoquée au début de cette fiche. Mais aussi sur le plan local d’urbanisme (PLU) et la nouvelle réglementation thermique de 2012 (RT 2012).

Ce n’est qu’après toutes ces étapes que vous pourrez constituer votre dossier de permis de construire.

Construire sa maison soi-même : combien ça coûte ?

Construire sa maison soi-même coûte normalement moins cher qu’acheter une maison déjà construire et prête à l’emploi. Il faut néanmoins bien prévoir les différents coûts pour éviter les mauvaises surprises.

Le budget varie évidemment en fonction des projets. Construire une maison de 100 m2 coûte moins cher, toutes choses égales par ailleurs, que construire une maison de 400 m2.

On estime que la construction d’une maison de 120 – 130 m2 de standing moyen coûte entre 55 000 et 80 000 euros. Le coût dépend de la qualité des matériaux utilisés.

Mais vous devez prévoir le coût de la main d’œuvre. Il y a peu de chances que vous puissiez tout faire vous-même. Certains travaux nécessitent l’aide de professionnels (les travaux de raccordement aux réseaux par exemple ou les travaux de terrassement). Vous devez budgétiser ces coûts. D’où l’importance de faire le point sur vos compétences dès le début.

Conseil : pensez aussi aux coûts d’acheminement des matériaux et autres coûts d’approvisionnement. Ils peuvent être relativement élevés, d’où l’intérêt de choisir des fournisseurs près du lieu du chantier de construction.

Construire sa maison soi-même : avantages et inconvénients

Voici la liste des avantages de l’auto-construction :

  • Si le projet est bien mené, construire sa maison soi-même coûte moins cher (voir le paragraphe précédent). Premier avantage : les économies.
  • Construire sa maison soi-même permet de construire la maison de ses rêves, une maison unique conçue entièrement selon vos attentes.
  • Vous pouvez contrôler la construction de votre maison de A à Z. Vous êtes à la fois le maître d’œuvre et le maître d’ouvrage.
  • Construire sa maison soi-même s’inscrit aussi dans un projet d’accomplissement personnel.

Mais construire sa maison soi-même comporte aussi des inconvénients, ou tout du moins des risques à prendre en considération :

  • Construire sa maison soi-même est un projet de longue haleine, un projet titanesque réclamant beaucoup de travail, d’effort, de temps et de sacrifices. C’est un projet qui suppose une préparation psychologique évidente.
  • Réussir à construire sa maison dans les délais prévus au départ est très difficile. Il y a toujours le risque d’un allongement parfois très important des délais de construction.
  • Réaliser des travaux d’envergure comme construire soi-même sa maison comporte des risques physiques. Le risque d’accident n’est pas à minimiser.
  • Signalons aussi le risque d’obtenir un produit fini qui ne correspond pas à vos attentes et qui comporte de nombreuses malfaçons.
  • Enfin, il faut prendre les risques de nature juridique. La maison construire soi-même ne jouit pas de la garantie décennale. Vous n’avez aucune garantie en cas de malfaçons et ne bénéficiez d’aucune assurance dommage-ouvrage.