Tout sur l'assurance moto et scooter

Les assurances moto et scooter fonctionnent de la même manière que les assurances auto, à ceci près que le système du bonus / malus ne concerne pas les petites cylindrées.

Les différentes formules de l’assurance moto

Il existe, comme pour l’assurance auto, plusieurs formules d’assurance. Comme pour l’assurance auto, la garantie de responsabilité civile est la seule garantie obligatoire. Elle est imposée par la loi.

La garantie responsabilité civile est donc incluse dans toutes les formules d’assurance moto ou scooter.

Si vous choisissez de ne souscrire qu’à cette garantie, vous choisirez une formule moto dite « au tiers ».

L’assurance moto/scooter au tiers est la formule d’assurance qui ne contient qu’une seule garantie : la garantie de responsabilité civile.

 
Besoin d’un avocat en drit routier ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

La garantie de responsabilité civile couvre tous les dommages au tiers dont vous pouvez être responsable à l’occasion d’un accident de la route.

En revanche, l’assurance moto/scooter au tiers ne vous protège pas vous personnellement.

Ni vos dommages matériels ni vos dommages corporels ne sont couverts par la garantie de responsabilité civile, que vous soyez ou non responsable de l’accident.

Pour être personnellement couvert, vous devrez choisir une formule d’assurance moto ou scooter plus complète.

Les formules se distinguent entre elles par le nombre et la qualité des garanties qu’elles vous proposent.

Si on voulait résumer, il y a trois types d’assurance moto/scooter, en fonction du degré de couverture :

1/ La formule minimale, qui correspond à l’assurance au tiers et au minimum exigé par la loi. Elle couvre la responsabilité civile et la sauvegarde des droits.

2/ La formule médiane reprend les garanties de la formule minimale auxquelles elle adjoint des garanties spécifiques : une garantie incendie, une garantie d’attentat, une garantie catastrophe naturelle, une garantie vol.

3/ La formule maximale correspond à une assurance tous risques. Tous les risques sont prix en charge par l’assurance, même lorsque votre responsabilité est engagée.

Remarque : il va sans dire que plus le nombre et la qualité des garanties sont grands, plus la formule est coûteuse financièrement.

Avantages des garanties optionnelles

Toutes les formules peuvent être renforcées à l’aide de garanties optionnelles, qu’il s’agisse de l’assurance moto / scooter au tiers ou de l’assurance tous risques.

La souscription de garanties optionnelles concerne principalement les assurés ayant opté pour une formule minimale ou médiane qui désirent rajouter une ou plusieurs garanties dans leur contrat d’assurance sans pour autant adopter l’assurance tous risques (formule maximale).

Voici une liste non exhaustive des garanties optionnelles potentiellement utiles :

  • La protection conducteur renforcée : un conducteur de deux roues circule par définition sans carrosserie. Les risques de préjudices corporels sont donc plus élevés. Plusieurs assurances proposent une extension de la protection conducteur destinée à renforcer la prise en charge des dommages corporels
  • La garantie vol : elle est non incluse dans l’assurance au tiers, mais peut s’avérer utile 
  • La garantie incendie : elle est également non incluse dans l’assurance au tiers 
  • La garantie bris de glaces 
  • La garantie dommages : elle permet d’assurer le véhicule quelque soit la responsabilité du conducteur dans l’accident 
  • La garantie pour l’équipement du conducteur : étant donné le coût de l’équipement corporel des motocyclistes, cette garantie peut s’avérer avantageuse 
  • La garantie objets transportés permet d’assurer, comme son nom l’indique, les objets transportés (ordinateurs, appareils mobiles, objets de valeur)

Principe du bonus et assurance moto

Le système de bonus/malus ou la clause de réduction-majoration (c’est la même chose) ont pour fonction de récompenser la conduite sans accidents et de « punir » les conducteurs qui causent des accidents.

Concrètement, la récompense ou la punition se matérialise par une diminution ou une augmentation de la prime de l’assurance moto ou scooter via une majoration ou une réduction du coefficient d’assurance.

Ce coefficient est compris entre 0,5 et 3,5. Plus vous commettez d’accidents, plus le coefficient augmente et donc plus votre assurance vous coûtera chère. En effet : prix de l’assurance = tarif plein x coefficient.

Attention : le système du bonus / malus ne s’applique qu’aux deux roues dont la cylindrée est supérieure à 125 cm3. Les motos légères et les scooters ne bénéficient pas de ce dispositif.

La révision du coefficient a lieu tous les ans et permet de calculer le prix de l’assurance pour l’année suivante.

Si vous n’avez pas commis d’accident l’année n, votre coefficient, et donc le prix de votre assurance, diminue de 5%. Si vous commettez un accident, ce même coefficient augmente de 25%.

Evidemment, le coefficient n’est impacté que si c’est vous qui êtes responsable de l’accident.