ASR : l'attestation de sécurité routière

L’attestation de sécurité routière permet aux personnes ne disposant pas de l’ASSR de passer le BSR ou le permis de conduire.

Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’ASR.

Qu’est-ce que l’ASR ?

L’attestation de sécurité routière (ASR) est une certification obtenue au terme d’un cycle de formation théorique. Elle sanctionne les connaissances élémentaires en matière de sécurité routière.

L’ASR permet aux personnes ne possédant pas l’attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) de passer le BSR ou de passer le permis de conduire. Elle n’autorise donc pas son titulaire à conduire.

 
Besoin d’un avocat en droit routier ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

L’objectif de l’ASR est de vérifier que la personne maîtrise les connaissances théoriques en matière de sécurité routière.

A noter : l’examen de l’attestation de sécurité routière (ASR) est gratuit.

A qui s’adresse l’ASR ?

Toutes les personnes qui souhaitent passer le BSR ou le permis de conduire – quelle que soit la catégorie – doivent passer une formation et être titulaires d’un certificat sanctionnant les connaissances théoriques élémentaires en matière de sécurité routière.

Cette formation théorique est sanctionnée soit par les niveaux 1 et 2 de l’ASSR obtenus par les personnes scolarisées ou par l’ASR. L’ASR s’adresse aux personnes non scolarisée ou en apprentissage.

Si vous avez été scolarisés, vous avez passé l’ASSR (attestation scolaire de sécurité routière) et n’avez donc pas besoin de passer l’ASR.

Remarque : l’ASR et le BSR ne s’adressent qu’aux personnes nées après le 31 décembre 1987 et âgées d’au moins 16 ans.  Les personnes nées avant décembre 1987 n’ont pas besoin de l’ASR, de l’ASSR ou du BSR pour pouvoir passer le permis de conduire. L’attestation d’éducation à la route (AER) remplace pour les personnes présentant une déficience visuelle l’ASSR ou l’ASR.

Comment obtenir l’attestation de sécurité routière ?

L’ASR est délivrée au terme d’un examen théorique, réalisé soit auprès d’un GRETA, soit auprès des mairies dans les grandes villes. C’est aussi au sein de ces structures que les inscriptions doivent être réalisées.

L’épreuve a lieu seulement deux fois dans l’année : la première fois en mars, la seconde en octobre.

L’épreuve en elle-même se présente sous la forme d’un QCM (questionnaire à choix multiples) comportant 20 questions. Chacun des questions est précédée d’une séquence vidéo.

Vous êtes titulaires de l’ASR si vous obtenez une note égale ou supérieure à 10/20. L’attestation est envoyée dans les deux semaines après la date de l’épreuve.

Bon à savoir : toute personne peut repasser l’examen autant de fois qu’elle le souhaite.