S'inscrire à l'examen du permis de conduire : comment faire ?

Pour s’inscrire au permis de conduire, il y a deux possibilités. Soit le faire par l’intermédiaire d’une auto-école, soit le faire directement auprès de la préfecture (inscription en candidat libre).

Inscription à l’examen du permis auprès d’une auto-école

La solution la plus fréquemment utilisée pour s’inscrire au permis de conduire consiste à s’adresser à une auto-école. Si c’est l’option que vous avez choisie, voici comment se déroule le processus d’inscription.

Avant de vous présenter à l’accueil de l’auto-école, il faut que vous ayez sur vous les documents qui vous seront demandés pour constituer votre dossier. Ces documents sont les suivants :

  • Deux photos d’identité homologuées ;
  • Une photocopie d’une pièce d’identité (un passeport ou une carte d’identité)
  • Une attestation de recensement ;
  • Une photocopie de l’ASSR 2 ou de l’ASR (uniquement si vous êtes né après le 31 décembre 1987);
  • Une photocopie de l’attestation de JAPD si vous êtes de nationalité française et avez moins de 25 ans OU une attestation de dispense de JAPD ;
  • Pour les personnes étrangères : un titre de séjour valide.
 
Besoin d’un avocat en droit routier ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Bon à savoir : certaines auto-écoles peuvent demander également des enveloppes, des timbres et un justificatif de domicile. Si vous êtes déjà titulaire d’un permis de conduire et vous apprêtez à en préparer un autre, la photocopie de votre permis de conduire vous sera demandée.

Une fois au guichet de l’auto-école, vous serez invité à compléter et signer deux formulaires cerfa fournis par l’école de conduite.

Une fois le formulaire complété et le dossier constitué, l’auto-école transmettra à la préfecture l’ensemble du dossier d’inscription.

Au moment de l’inscription, juste avant que vous ne signez le contrat, l’auto-école devra vous faire passer un test d’évaluation, une évaluation de départ. Celle-ci est obligatoire et souvent payante. Elle permet de déterminer le nombre d’heures de conduite prévisionnelles dont vous aurez besoin.

Inscription à l’examen du permis en candidat libre

On peut tout à fait passer le permis de conduire sans passer par une auto-école. L’avantage financier est évident, mais l’inconvénient est que vous serez peut-être moins bien préparé aux épreuves… C’est un choix.

Le candidat libre qui veut s’inscrire au permis de conduire doit faire une demande à la préfecture ou à la sous-préfecture de son domicile.

Celle-ci vous fournira la liste des pièces justificatives que vous devrez lui transmettre ainsi qu’un exemplaire du formulaire d’inscription. Il s’agit du formulaire cerfa référence 02 numéro 14866*01.

Bon à savoir : à Paris, le dossier doit être adressé au Bureau des permis de conduire de la Préfecture de police. En province, les dossiers doivent parfois être adressés à la préfecture, parfois à la sous-préfecture. Cela dépend des départements. La liste des documents pour constituer le dossier est quant à elle à peu de choses près la même que celle que vous devez fournir à l’auto-école.

Le candidat libre recevra ensuite une convocation à l’épreuve du code et à l’épreuve de conduite.

Pour ce qui est de la préparation : vous préparez l’épreuve du code tout seul, en « bachotant » et en vous entraînant à l’aide de supports informatiques par exemple. A vous de déterminer votre méthode de travail. Vous préparez l’épreuve de conduite à l’aide d’un accompagnateur.

Les règles concernant l’apprentissage de la conduite sont très strictes. En voici les principales : l’accompagnateur doit être en possession de son permis de conduire depuis au moins cinq ans.

Vous devez toujours conduire en transportant avec vous votre livret d’apprentissage.

Le véhicule dont vous vous servez pour vous former à la conduite doit être équipé pour l’apprentissage de la conduite, c’est-à-dire comporter une double commande de frein et d’embrayage, deux rétroviseurs intérieurs et deux rétroviseurs latéraux.

Important : vous devez souscrire une assurance spécifique. Il faut savoir également que c’est l’accompagnateur qui est responsable du véhicule en cas d’accident.