Quelles sont les fautes tolérées et les fautes éliminatoires du permis ?

Le jour de l’examen du permis de conduire, certaines fautes sont tolérées et d’autres sont éliminatoires. Voici la liste des fautes tolérées et des fautes éliminatoires.

Fautes tolérées du permis de conduire

Il y a trois types de fautes (ou d’erreurs) :

1/ Les fautes admises : ce sont celles qui restent conformes à l’usage des règles de circulation en vigueur ;

2/ Les fautes tolérées sont des fautes pouvant être graves mais ne mettant pas en danger la sécurité des usagers. Un certain nombre de fautes tolérées répétées peuvent conduire à un échec à l’examen ;

3/ Les fautes éliminatoires mettent directement en danger la sécurité des usagers de la voie publique (y compris la vôtre). Une faute éliminatoire entraîne de facto un échec à l’examen.

 
Besoin d’un avocat en droit routier ? Un avocat de notre réseau vous recontacte gratuitement
Être contacté0176505252

Voici la liste des fautes tolérées du permis :

Au départ : calages répétés dus au stress du candidat, insertion sans contrôle direct, contrôles tardifs et absence de clignotants.

A l’arrêt : mauvais freinage, arrêt ne respectant pas le marquage au sol mais ne gênant pas les autres usagers.

Dans les manœuvres : absence de contrôle en vision directe, escalade du trottoir lente, contrôles non renouvelés.

Dans les lignes droites : absence de contrôle en vision directe, distance longitudinale restreinte, vitesse trop lente, écart de direction sans incidences sur la trajectoire.

Dans les virages et les dépassements : vitesse trop rapide sans incidences sur la trajectoire, chevauchement d’un axe médian ou d’une ligne discontinue sans incidences, trajectoires mal maîtrisées sans changement de voie.

Dans les changements de direction : ralentissement injustifié, mauvaise position sur la chaussée, engagement incertain, retour à droite tardif.

Au niveau des intersections : hésitations excessives, refus de passage en situation de priorité, manque de prudence à l’approche d’une intersection.

Dans les croisements : arrêt alors que le passage est possible. Dans les dépassements : vitesse trop lente, échec dans le dépassement.

Fautes éliminatoires du permis de conduire

Si vous commettez une de ces fautes dites éliminatoires, vous ratez votre examen et devrait repasser l’épreuve. Soyez donc vigilant !

Au départ : mise en danger ou gêne de la circulation des autres usagers, calages répétés dangereux pour les usagers (en intersection par exemple), recul important en démarrage en côte, déport à gauche excessif.

A l’arrêt : espace insuffisant avec le véhicule de devant, arrêt empiétant sur une autre voie de circulation.

Dans les manœuvres : heurt brutal du trottoir, risque de collision. Dans les lignes droites : déviation de la chaussée entraînant l’escalade du trottoir, chevauchement ou franchissement d’une ligne continue (ou d’une ligne discontinue de manière prolongée).

Dans les virages et dans les dépassements : sorties dangereuses, heurt du trottoir, chevauchement ou franchissement prolongé de la ligne continue ou de l’axe médian de la route.

Dans les changements de direction : changement de voie sans aucune prise d’information, refus de céder le passage, utilisation de la voie réservée à la circulation inverse.

Au niveau des intersections : arrêt non justifié dangereux, engagements pouvant causer un arrêt dangereux ou obligeant les autres usagers à manœuvrer, abus ou refus de priorité, non respect d’un stop ou d’une bande continue ;

Dans les croisements : refus de priorité, risque de collision ou de sortie de chaussée.

Dans les dépassements : espace latéral ou longitudinal insuffisant, utilisation de la voie la plus à gauche, dépassement par la gauche alors qu’un véhicule est sur le point de tourner à gauche, dépassement sur une chaussée à sens unique, franchissement d’une ligne continue.